Des ministres africains et européens soutiennent l’initiative “Ceinture bleue” lancée par le Royaume

Les ministres, les représentants d’États, d’organisations internationales et régionales et la représentante de la Commission européenne, réunis mardi à Agadir dans le cadre d'une conférence de haut niveau, ont apporté leur soutien à l'initiative "Ceinture Bleue", lancée par le Maroc lors de la COP 22 à Marrakech en novembre 2016.

Dans la "Déclaration d'Agadir" formulée lors de la clôture de la conférence "la ceinture bleue, une plateforme pour l’action en faveur de la durabilité de la pêche et de l’aquaculture en Afrique", ils ont appelé à la mise en place de mécanismes institutionnels et financiers appropriés permettant la concrétisation et l’animation de la plateforme collaborative dans le cadre de partenariats facilitant l’innovation technologique et sociale, l’échange de bonnes pratiques et l’entrepreneuriat social, augmentant, ainsi, les bénéfices socio-économiques et environnementaux tels la créations d’emplois, la formation et l’emploi des jeunes, la sécurité alimentaire, l’éradication de la pauvreté, la préservation des écosystèmes marins et l’adaptation au changement climatique.

Ils ont également invité à investir dans l’économie bleue, et plus particulièrement la pêche et l’aquaculture durables, innovantes et protectrices des océans, et augmenter les financements associés en incluant des mécanismes de financements novateurs et en facilitant l’accès aux financements internationaux notamment aux Fonds climats (Fonds d’Adaptation et Fonds Vert).

En outre, les participants ont plaidé pour la promotion du développement de la recherche et de l’innovation pour favoriser l’émergence d’une économie bleue axée sur la connaissance scientifique durable, ainsi que pour la création d’une "community partners" permettant la concrétisation et l’animation de la plateforme collaborative de l’initiative de la Ceinture Bleue.

Rappelant les principes universels contenus dans la convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS), qui établit le cadre juridique dans lequel les activités doivent être menées dans les océans et les mers, les conférenciers ont réaffirmé l’engagement en faveur de l’agenda 2020, adopté par l’assemblée générale de l'ONU en septembre 2015, et ses objectifs de développement durable (ODD), notamment l’ODD 13 (lutte contre les changements climatiques) et l’ODD 14 (conserver et exploiter de manière durable les océans et les mers aux fins du développement durable).

Source: https://maroc-diplomatique.net/des-ministres-africains-et-europeens-soutiennent-linitiative-ceinture-bleue-lancee-par-le-royaume/

Imprimer   E-mail