Togo: 11ème session de la Conférence des Ministres du Comité des Pêches pour le Centre Ouest du Golfe de Guinée (CPCO)

Photo de groupe de la 11ème session de la Conférence des Ministres du Comité des Pêches pour le Centre Ouest du Golfe de Guinée (CPCO)
La 11ème session ordinaire de la conférence des Ministres du Comité des Pêches du Centre Ouest du Gofle de Guinée (CPCO) s'est tenue à Lomé du 28 au 30 Novembre 2018 avec un fort soutien du gouvernement Togolais, le pays hôte.

Etaient présents tous les Ministres, Directeurs et représentant en charge des pêches des Etats membres aussi bien que les représentants des partenaires techniques y compri Trygg Mat Tracking (TMT), Stop Illegal Fishing (SIF), L'Agence Européenne de Contrôl des Pêches (AECP), la Conférence Ministérielle sur la coopération Halieutique entre les Etats Africains de l'Océan Atlantique (COMHAFAT) et la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

Dans son allocution d'ouverture, le Secrétaire Général M. Séraphin Dédi, a exprimé sa gratitude au Gouvernement du Togo d'avoir accueilli la conférence et démontré son intérêt au secteur de la pêche, à la coopération dans le secteur de la pêche et à l'intégration régionale. "Si nous convenons tous que nos côtes et espaces maritime sont remplis de potentialités énormes, il nous revient d'assurer la sécurité de nos zones de pêche confrontées à de nombreux types de trafic illicite qui met a risque le développement du secteur maritime notamment en ce qui concerne la croissance blue," a-t-il dit à propos du thème de l'année à venir.

L'honorable et Sénateur Heineken Lokpobiri, le Président sortant de la Conférence des Ministres de 2018, dans son discours, a parlé de la nécessité d'examiner les leçons apprises sur la sécurité et de proposer des mesures concrète dans pour lutter contre l'insécurité dans les eaux territoriales de la sous-région pour le développement durable de ses ressources halieutiques. "Sans doute, cet objectif ne peut être atteint que par un partenariat accru et la collaboration entre les Etats membres", a déclaré le Sénateur Lokpobiri, appellant les Etats membres à proposer des solutions à court, moyen et long termes.

L'accent mis sur le développement durable de la pêche a été également souligné par la déclaration de haut niveau de la charte de Lomé sur le Développement, la Sécurité et la sûreté Maritime présentée par M. Hubert M.Bakai, Directeur de Cabinet au Haut Conseil pour la Mer du Togo. "Pour les Etats membres de l'UA, l'objectif est de maintenir toutes les dispositions du Code du Conduite de Yaoundé qui ont pour objectifs les enjeux de sécurité et sûreté maritime et de préserver les mers et océans à travers des actions visant la durabilité de l'économie maritime", a-t-il déclaré.

Parlant au nom de l'Honorable Jean Claude Kassi Brou, le Président de la Commission de la CEDEAO et Honorable Sékou Sangaré, Commissaire à l'Agriculture, l'Environnment et des Ressources en Eau, le Dr Amadou Tall, Assistant Technique Principal pour le programme CEDEAO/PESCAO dans sa haute déclaration sur l'approche de la CEDEAO à la sécurité maritime, a rappellé que c'était la menace aux richesses importantes de l'économie maritime qui a incitée les chef d'Etats et le gouvernement de la CEDEAO à mandater la commission de la CEDEAO à élaborer un cadre pour la politique maritime globale pour guider l'action et la coopération en Afrique de l'Ouest. "Tout en traitant judicieusement la dimension de la paix et sécurité maritime, je voudrais vous informer que l'aspect 'économique et développement du secteur de la pêche et l'aquaculture se trouve au coeur des priorités de la CEDEAO", a déclaré Dr Tall.

En plus de toutes les hautes déclarations faites en vu d'assurer que la sécurité maritime est étalbie dans la région, les ministres ont adopté tous les documents techniques présentés notamment le Plan d'Action Régional pour luttre contre la pêche INN (PARLP-INN), le Plan Régional de la Gestion des Pêches, le Plan d'Action pour la Mise en Oeuvre de la Stratégie pour la lutte contre le Transbordement Illicite en Mer et le Plan de Mise en Oeuvre de la Stratégie de Communication du CPCO. Les autres
résultats important sont que les Ministres ont renouvelé le mandat de M. Séraphin Dedi comme Secrétaire Général pour 5 ans de plus et le Ghana s'est engagé pour relocaliser le siège social du CPCO à Accra.

Clôturant la cérémonie de la conférence, le Secrétaire Général, M. Séraphin Dédi, a remercié tous les Ministres pour leur présence à la conférence et a appelé à l'action de soutenir le thème de l'année prochaine.

Traduit par Kpadonou Ostane
&
Revue par NYONHOE Djatougbé Yolande

Imprimer   E-mail