Cote d’Ivoire: La réunion du Groupe de Travail de l'Afrique de l'Ouest sur la Coopération Inter-institutions a été bouclée à Abidjan, Côte d'Ivoire.

 Group photo of West Africa Task Force Meeting on Inter-Agency Cooperation Completed in Abidjan
 Photo de groupe de la réunion du Groupe de Travail de l'Afrique de l'Ouest sur la Coopération Inter-institutions à Abidjan, Côte d'Ivoire


La réunion du Groupe de Travail National (GTN) de lutte contre la pêche illicite la Cote d'Ivoire, dans le cadre du Groupe de Travail de l'Afrique de l'Ouest (GTAO) du CPCO, s'est tenue du 17 au 19 Avril 2018 à Abidjan.

il s'agit là de la second réunion du GTN organisé par le CPCO/GTAO depuis sa création en 2017.

Cette réunion a rassemblé des représentants de tous les organismes nationaux impliqués dans la gestion des activités et opérations de pêche, ainsi que des activités connexes. Ceci comprend la Marine, la Direction de la pêche, le Ministère de la Justice, le Ministère des Affaires Etrangères, la Direction du Port Autonome, le BCN Interpol, la Force Aérienne, les Affaires Maritimes et Portuaires, la Direction des Douanes, la Police de l'Immigration et le Secrétariat Permanent du Comité Inter-ministériel. pour l'action de l'État en mer.

Les objectifs de l'atelier étaient d'exposer une mise à jour des activités du Groupe de Travail National (GTN), d'examiner les nouveaux documents de travail adoptés par le GTAO / CPCO tels que la stratégie de transbordement et le protocole additionnel sur le partage de l'information, d'identifier les mécanismes pour une meilleure formalisation du Groupe de Travail National (GTN) de la Côte d'Ivoire, et d'examiner et d'adopter un accord final sur la coopération inter-institutions qui a été développée pour la région du CPCO.

Les séances de travail des deux premiers jours ont débuté par une allocution d'ouverture de M. Djakariya Coulibaly, le Directeur Adjoint de l'aquaculture et de la pêche qui a déclaré: "La stratégie de la Côte d'Ivoire est d'être fermement impliqué dans la politique nationale des actions de l'Etat en mer, développer le partenariat avec les autres administrations impliquées et s'appuyer sur la coopération sous-régionale, régionale et internationale.

En réalité, seule la solidarité peut nous aider à faire face à ce fléau mondial qui entraîne, entre autres, la perte d'emplois et de revenus pour les communautés côtières, les menaces à la biodiversité et l'effondrement des stocks de poissons, et ainsi à l'insécurité alimentaire. "

M. Duncan Copeland, Directeur exécutif de TryggMat Tracking, dans son allocution d'ouverture, a déclaré  "Les groupes de travail nationaux sont établis pour aider les pays à renforcer leur coopération inter-institutions et

je suis heureux de faire partie d'un processus qui rassemble les institutions nationales pour travailler ensemble et lutter efficacement contre la pêche INN et globalement la criminalité liée aux pêches. "

Les séances de travail des deux premiers jours ont donné l'occasion à toutes les parties prenantes de discuter de leurs besoins communs et distincts et des défis, et de formaliser leurs processus pour une coopération efficace entre leurs institutions grâce au Mémorandum d'accord inter-institutions.

À la fin des séances de travail, les  parties prenantes membres du GTN ont adoptéesrecommandations de la session.

La réunion s'est achevée le troisième jour par une visite au port d'Abidjan, qui a permis à l'équipe technique d'observer des inspecteurs des pêches qui effectuaient une inspection en direct sur un navire frigorifique.


Le Secretariat du CPCO

Imprimer   E-mail