Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
+233(0)303 20 5323      secretariat@fcwc-fish.org

A PROPOS DU CPCO

CONTEXTE


La Conférence ministérielle sur la coopération halieutique entre les Etats africains riverains de l'Océan Atlantique (COMAFAT) lors de sa sixième réunion à Rabat, Maroc, en juillet 2005, a fait une demande à la FAO pour l'évaluation de la possibilité d'établir un comité sous-régional de pêche dans la partie du centre ouest du golfe de Guinée.

Conformément à cette demande, la FAO a produit une étude de faisabilité en mars 2006. Cette étude a été examinée par les directeurs de la pêche des six pays concernés lors d'une réunion tenue à Cotonou, Bénin, de 12 au 13 avril 2006. Lesquelles ont approuvé le projet d’établissement d’un comité sous-régional de pêche, dénommé Comité des pêches du Centre ouest du Golfe de Guinée (CPCO).

En juillet 2006, une réunion ministérielle a été tenue à Abidjan, Côte d’ivoire, pour valider les propositions de la réunion des Directeurs des pêches. Les Ministres ont signé la déclaration de juillet 2006, portant création du Comité.

 

OBJECTIFS


Le CPCO vise en la conservation et l'utilisation optimale des ressources marines vivantes dans la région et en l'encouragement du développement soutenable des produits de pêche basés sur ces ressources.

Nous, en tant que Comité, allons poursuivre un objectif principal, cinq objectifs stratégiques techniques et un objectif stratégique fonctionnel relatifs aux principaux domaines d´intérêts au cours de la période prévisionnelle de dix ans.

Notre principal objectif est "d´assurer le développement durable des ressources halieutiques dans le domaine de la Convention du CPCO".

Nos objectifs stratégiques sont :

1- Reconstruire et maintenir des ressources halieutiques robustes á travers des réformes politiques, un planning coopératif réglementaire, la bonne gouvernance et des améliorations dans les institutions.

2- Développer et mettre en œuvre des cadres appropriés de gestion qui garantissent que les ressources halieutiques sont récoltées de manière durable, une meilleure commercialisation  intra-régionale et internationale de poissons et des produits de pèche et les plus grands avantages économiques et sociaux sont tirés des activités de pèche.

3- Développer la capacité des petits pêcheurs des membres et autres opérateurs pour créer au profit de leurs populations des métiers durables á partir de la récolte, du traitement et de la commercialisation durables de leurs ressources halieutiques.

4- Améliorer au plan national les capacités pour le Suivi, le Contrôle et la Surveillance  des activités de pèches  efficaces, avantageux du point de vue coût et durable et pour la mise en place d´un mécanisme de coopération régionale efficace dans le Suivi, le Contrôle et la Surveillance (SCS) et sa mise en œuvre pour mettre fin á la pèche illégale, non déclarée et non réglementée (INN) dans le Centre Ouest du Golfe de Guinée.

5- Renforcer la recherche coopérative et faire en sorte que les décisions relatives aux ressources soient basées sur des connaissances approfondies, une méthodologie scientifique et les meilleures informations disponibles.

Notre objectif stratégique fonctionnel est d'assurer l´exécution efficace des tâches du Comité á travers une gestion axée sur les résultats, une communication améliorée et de meilleurs  systèmes et instruments de gestion des finances, des hommes et des connaissances (objectif organisationnel ou fonctionnel)".

FONCTIONS


Pour atteindre les objectifs, le Comité doit avoir pour fonction et responsabilité de:

  • fournir un forum de discussion sur toute question liée à la pêche;
  • améliorer les moyens de subsistance des pêcheurs et des transformateurs à petite échelle, y compris l'élaboration de mesures appropriées pour prendre en compte les pêcheurs migrants;
  • harmoniser la législation et la réglementation des pêches entre les Parties contractantes;
  • renforcer la coopération dans le domaine des relations avec les pays pratiquant la pêche hauturière;
  • renforcer la coopération sous-régionale en matière de supervision, de contrôle, de surveillance et d'exécution, y compris le développement progressif de procédures communes;
  • promouvoir le développement des capacités de recherche sur les pêches;
  • promouvoir l'élaboration de normes pour la collecte, l'échange et la communication des données sur les pêches;
  • développer et promouvoir de manière adéquate des politiques et des stratégies communes dans la sous-région afin d'accroître la position sous-régionale dans les réunions internationales,
  • promouvoir la coopération sous-régionale dans le marketing et le commerce du poisson et des produits halieutiques.

 

CADRE LEGAL


Le CPCO a été créé en juillet 2006 lors d'une conférence ministérielle à Abidjan. La réunion a produit une déclaration pour valider l'établissement du comité et approuvant l'établissement du Secrétariat à Tema au Ghana.

La première conférence ministrielle à Cotonou, Bénin, en novembre 2007 a approuvé la convention pour l'établissement du comité des pêches ainsi que les règles de procédure.

Le cadre légal s'est graduellement consolidé:

  1. 2006: Déclaration des Ministres d’Abidjan, portant création du Comité
  2. 2007: Adoption de la Convention de Cotonou, portant création du Comité
  3. 2008: Adoption de l’organigramme du Secrétariat et d’un mécanisme de financement permanent des activités du Comité,
  4. 2009: Déclaration ministérielle d’Accra de lutte contre la pêche illicite et adoption du plan action régional de lutte contre la pêche illicite.

 

ZONE DE COUVERTURE


Zone de couverture du CPCOLes activités du Comité s’appliquent à toutes les eaux marines sous la juridiction nationale des Parties contractantes ainsi qu’à toutes les ressources biologiques marines, sans préjudice des responsabilités et pouvoirs de gestion des autres organisations de gestion de la pêche compétentes ou autres dispositifs en la matière.

 

LANGUES


Le Comité a adopté les deux Langues Anglaise et Française qui doivent également prévaloir.

Our Partners / Nos Partenaires